Retour vers l'humanité https://daniel7.journalintime.com/ Je me sens loin, loin de vous, même si je vous cotoie tous les jours, je vous parle, on se parle, on se regarde. Arjuna. fr 2012-11-25T23:07:12+01:00 https://daniel7.journalintime.com/J-aime-philosopher-avec-Sophie J'aime philosopher avec Sophie Bon, ça va un peu mieux, je vais essayer de reprendre ce journal, j’ai l’impression que le moment est venu, je le vois à certains signes. Donc, l’autre jour j’ai croisé Sophie, je ne l’avais pas vue depuis un certain temps et j’étais content de la revoir. Nous ne nous sommes pas beaucoup parlé, mais il m’a semblé que pas mal de choses sont passées entre nous, de bonnes vibrations... Décidément, cette fille me plaît bien, et je suis impatient de la revoir. J’ai entendu aujourd’hui à la radio que, en fait, la matière n’existerait pas, ce n’est qu’une illusion Bon, ça va un peu mieux, je vais essayer de reprendre ce journal, j’ai l’impression que le moment est venu, je le vois à certains signes.
Donc, l’autre jour j’ai croisé Sophie, je ne l’avais pas vue depuis un certain temps et j’étais content de la revoir. Nous ne nous sommes pas beaucoup parlé, mais il m’a semblé que pas mal de choses sont passées entre nous, de bonnes vibrations… Décidément, cette fille me plaît bien, et je suis impatient de la revoir.
J’ai entendu aujourd’hui à la radio que, en fait, la matière n’existerait pas, ce n’est qu’une illusion et il n’y aurait que de l’esprit… Bof, pourquoi pas ? En tout cas, je ne vois pas ce que cela change à ma vie quotidienne.
Plus j’y pense, et plus je me fais l’effet d’être le « desperado » de la chanson des Eagles. Je reste dans ma tour d’ivoire, et je ne fais pas attention à ce qui se passe autour de moi. Mais peut-être qu’avec Sophie… ? Je le sens bien, je le sens bien.

]]>
2012-11-25T23:07:12+01:00
https://daniel7.journalintime.com/2008/08/01-enterre-vivant-dans-le-blues Enterré vivant dans le blues Sans paroles (jusqu'à quand ?) Sans paroles (jusqu’à quand ?)

]]>
2008-08-01T17:12:31+02:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/08/29-la-chasse-du-prince-arthur La chasse du prince Arthur Il me semble que quelqu'un a découvert ma véritable identité, mais au fond je m'en fiche. Peu m'importe finalement que je sois exposé, c'est peut-être bien ce que je désire sans le savoir. Il est vrai que cet anonymat du journal me convient bien, et favorise mon goût du mystère et du secret que je cultive volontiers depuis longtemps. D'un autre côté, je me rends bien compte que cela ne va pas dans le sens d'une évolution positive, d'un "retour vers l'humanité". Je suis persuadé que le contact direct et franc avec les autres est le seul moyen de vraiment exister. "Exister, c'est Il me semble que quelqu’un a découvert ma véritable identité, mais au fond je m’en fiche. Peu m’importe finalement que je sois exposé, c’est peut-être bien ce que je désire sans le savoir. Il est vrai que cet anonymat du journal me convient bien, et favorise mon goût du mystère et du secret que je cultive volontiers depuis longtemps. D’un autre côté, je me rends bien compte que cela ne va pas dans le sens d’une évolution positive, d’un "retour vers l’humanité". Je suis persuadé que le contact direct et franc avec les autres est le seul moyen de vraiment exister. "Exister, c’est co-exister" (Gabriel Marcel). Je crois pourtant que je vais continuer un temps à me cacher, car il y a toujours cette peur, ce manque de courage que je n’arrive pas encore à vaincre.

............................................

Je suis poursuivi par ce rêve que j’ai fait avec S… qui m’insultait. Je me dis que cela aurait très bien pu se passer dans la réalité, car c’est ce qui m’est arrivé dans l’autre sens il y a quelque temps. Je ne me suis pas mis en colère, mais j’ai pas mal "harcelé" une fille dont j’étais tombé amoureux, et j’ai bien vu par la suite que j’avais été inconvenant. Donc, je comprendrais facilement que S… se mette en colère, d’autant qu’elle doit bien voir qu’elle ne m’est pas si indifférente. Je m’en veux d’être si timide, si craintif, de préférer une solitude peinarde à l’aventure exaltante… Mais je crois que je cherche quand même ce qui pourrait me donner du courage.

.............................................

La seule solution que je vois pour l’instant, c’est la foi. La foi au sens large, la confiance en quelque chose ou en quelqu’un : je saute dans le vide, mais je sais que Superman va apparaître et me rattraper juste au moment où je vais m’écraser par terre ! Je sens que ça va mieux quand même, je suis persuadé qu’un jour (quand le moment sera venu...) je me lancerai enfin. Par exemple couvrir mes murs de textes (ou d’images) qui illustreraient parfaitement mes opinions et mes goûts, et inviter tout le monde à venir voir ça dans mon nouveau logement…

.................................................

De mon nouveau logement justement, quand il fait beau, je vois longtemps la mélancolique lessive d’or du couchant. Je suis fasciné par cette phrase de Rimbaud. Elle me rappelle mon enfance, où je rêvais beaucoup en regardant vers l’Ouest le soleil se coucher. Il y a quelque chose de mélancolique sans doute, mais aussi comme la promesse d’un jour nouveau dans ce ciel qui "lessive" à coups de paillettes les scories du jour passé. Je me disais que mon père était par là-bas, dans la direction de l’Amérique, et que les musiques de là-bas justement me parlaient un peu de lui.

]]>
2006-08-29T16:48:55+02:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/08/14-blonde-sur-blonde Blonde sur blonde Rêve : "Je suis dans un hôpital au bord de la mer. Je regarde le paysage par la fenêtre, il y a une grande île longue pas très loin du rivage. Elle semble déserte, à part une colonie d'oiseaux blancs qui font comme de la neige. Une infirmière entre dans la chambre en disant : "Bonjour, Monsieur le Sénateur !". Mais je ne fais pas attention, car à ce moment j'aperçois S*** qui passe et s'arrête devant ma fenêtre, elle semble déchaînée contre moi. Elle est habillée tout en noir, elle a une cigarette à la bouche et me crie des choses que je n'entends pas. Je la trouve très Rêve : "Je suis dans un hôpital au bord de la mer. Je regarde le paysage par la fenêtre, il y a une grande île longue pas très loin du rivage. Elle semble déserte, à part une colonie d’oiseaux blancs qui font comme de la neige. Une infirmière entre dans la chambre en disant : "Bonjour, Monsieur le Sénateur !". Mais je ne fais pas attention, car à ce moment j’aperçois S*** qui passe et s’arrête devant ma fenêtre, elle semble déchaînée contre moi. Elle est habillée tout en noir, elle a une cigarette à la bouche et me crie des choses que je n’entends pas. Je la trouve très belle quand même… Puis elle arrête et reprend son chemin comme si de rien n’était… Un peu plus tard, je suis en voiture, et je la vois marchant tranquillement sur le trottoir, toujours fumant. J’ai envie de m’arrêter pour lui dire que je l’aime, mais je n’ose pas et je continue mon chemin… C’est alors qu’il me vient en tête "Ring Them Bells" : Sonnez, cloches, dans la ville qui rêve..."

..............................................

A propos de musique partagée avec mon père, je me suis souvenu qu’un jour la radio passait Wigwam de Bob Dylan. Il me dit : "C’est chouette, ça, de qui est-ce ?" Je le lui dis, tout étonné et heureux de voir qu’il appréciait un morceau de Dylan. Évidemment, les paroles ne sont pas terribles, mais il fait la part belle aux cuivres…

................................................

Je vais où je m’ignore (Jean Cayrol). Je suis tombé sur un paquet de gâteaux qui s’appelait "Secrets d’Enfance", où l’on voit un petit garçon sur la pointe des pieds essayant d’attraper des confiseries sur une étagère haut placée. J’ai ressenti le besoin de conserver l’image, comme j’ai l’habitude de le faire avec un certain nombre de documents que j’appelle "archives", et que je dépose dans une boîte à chaussures, en vue de ?...

...................................................

Nous sommes allés voir G… à l’hôpital, où il est pour un certain temps après avoir "fait une bêtise". Évidemment, ça m’a rappelé de mauvais souvenirs, je n’étais pas très bien en sortant. Se sentir impuissant face à celui qui veut partir, se donner bonne conscience en le laissant dans les mains des soignants qui sont là pour ça… Des paroles de réconfort, nous reviendrons te voir bientôt, tu verras, ça va aller, etc. Puis on rentre chez soi, on reprend ses occupations habituelles, et on oublie, on fait confiance, on espère que…

.......................................................

Il y a 40 ans, il s’est passé des choses, notamment la sortie de Pet Sounds des Beach Boys. Ils voulaient faire mieux que les Beatles ! En fait, j’apprécie moyennement ces disques cultes, même Sgt Pepper’s dont je n’aime finalement que la première partie. Je m’aperçois que je reviens toujours au blues, et à ceux qui s’en sont inspiré (Stones, Dylan, Doors...).

Dieu seul sait ce que je serais sans toi.

]]>
2006-08-14T16:39:29+02:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/08/01-ne-crachons-pas-dans-la-soupe Ne crachons pas dans la soupe Lors d'une de nos promenades en allant chez Mme A., ma grand-mère s'était mise en tête, je ne sais trop pourquoi, de vouloir m'acheter un slip "kangourou" dans une petite boutique située sur le chemin. Je n'osais pas lui dire non, et je craignais le pire. Nous sommes entrés dans le magasin, qui faisait à la fois épicerie-mercerie-droguerie, etc., et elle a donc demandé ça à la patronne. J'étais mort de honte, et sans doute rouge jusqu'aux oreilles. Mais heureusement la dame n'avait pas ce genre d'article, nous sommes sortis, et je crois bien que ma grand-mère n'y a plus pensé Lors d’une de nos promenades en allant chez Mme A., ma grand-mère s’était mise en tête, je ne sais trop pourquoi, de vouloir m’acheter un slip "kangourou" dans une petite boutique située sur le chemin. Je n’osais pas lui dire non, et je craignais le pire. Nous sommes entrés dans le magasin, qui faisait à la fois épicerie-mercerie-droguerie, etc., et elle a donc demandé ça à la patronne. J’étais mort de honte, et sans doute rouge jusqu’aux oreilles. Mais heureusement la dame n’avait pas ce genre d’article, nous sommes sortis, et je crois bien que ma grand-mère n’y a plus pensé par la suite, ce qui m’arrangeait bien…

.............................

Alors comme ça, Madame se permet de jouer les décideuses et d’exclure qui bon lui semble au gré de ses affinités… Il est pourtant bien convenu que la philosophie de l’établissement est d’accueillir tout le monde, du moment qu’on ne perturbe pas la vie du groupe. D’accord, il y a quelquefois des mises au point à faire, et là j’ai peut-être été faible (la chaleur ? les vacances ?), mais je trouve qu’elle va souvent trop loin. A mon avis, Madame ferait mieux de s’occuper de ses fesses (c’est-à-dire de sa névrose), et considérer la poutre qui est dans son œil plutôt que la paille qui est dans l'œil de son voisin… Je reconnais que ce ne doit pas être facile.
.............................

Je viens de réécouter The Soft Parade des Doors, et je trouve que finalement ce disque n’est pas si mauvais que ça. Il est considéré par beaucoup comme leur moins bon, notamment à cause de l’introduction de cuivres. Pourtant, je pense que cela donne de la vie aux morceaux, ces instruments sont uniquement dominés par le souffle humain. De même, la fanfare de la Sinfonietta de Janacek, et dans une moindre mesure Atom Heart Mother de Pink Floyd, tous morceaux que j’aurais voulu partager avec mon père.
..............................

Triste anniversaire ces temps-ci, cela fait 30 ans que Christian Ranucci a été exécuté, guillotiné après que Giscard ait refusé de le gracier. Il paraît qu’il était pourtant contre la peine de mort. Et cette photo dans le journal, avec un ignoble flic clope au bec emmenant Ranucci menottes aux poignets… Il y a pourtant de nombreuses zones d’ombres et incohérences dans cette affaire. Il avait 22 ans.

]]>
2006-08-01T15:25:44+02:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/07/19-mieux-voir Mieux voir L'été est une saison qui prête au comique. (Flaubert) Bon, peut-être que Flaubert a écrit quelques bêtises, ça arrive aux meilleurs. En tout cas, ce beau temps me permet de pouvoir découvrir mon nouveau quartier, et je réalise que je le connaissais déjà. J'ai retrouvé la route que j'empruntais avec ma grand-mère quand nous allions voir Mme A. qui habitait sur la Corniche. Ça nous faisait pas mal de kilomètres à pied. Je reconnais notamment les jardins familiaux qui sont près du pont de S., et qui semblent ne pas avoir changé depuis... Je passais de bonnes journées là-bas L’été est une saison qui prête au comique. (Flaubert)

Bon, peut-être que Flaubert a écrit quelques bêtises, ça arrive aux meilleurs. En tout cas, ce beau temps me permet de pouvoir découvrir mon nouveau quartier, et je réalise que je le connaissais déjà. J’ai retrouvé la route que j’empruntais avec ma grand-mère quand nous allions voir Mme A. qui habitait sur la Corniche. Ça nous faisait pas mal de kilomètres à pied. Je reconnais notamment les jardins familiaux qui sont près du pont de S., et qui semblent ne pas avoir changé depuis… Je passais de bonnes journées là-bas à jouer avec le fils de Mme A., et le soir j’avais un cafard monstre quand elle me raccompagnait chez mon autre grand-mère, celle qui ne sortait jamais… Je devais avoir dans les 7-8 ans.

Entendu l’autre jour à la télé, à propos d’Albert Camus : "Si on ne se suicide pas, c’est parce que le monde est absurde..." C’était sur LCP (La Chaîne Parlementaire), que j’apprécie décidément de plus en plus, il y a notamment des portraits d’hommes politiques assez intéressants.

La boulangère porte maintenant des lunettes, je la trouve beaucoup plus mignonne comme ça…

J’ai vu dans une exposition des mandalas, avec un texte d’explication sur ces dessins. Il s’agit de permettre à la personne qui le réalise de se recentrer (sans doute rapport au centre du dessin), et il paraît que cela aide particulièrement les enfants agités…

J’ai retrouvé mes petits ciseaux, ma pince à épiler et mon grand peigne noir. Ils étaient dans une pochette au fond de la valise, je pensais pourtant avoir déjà regardé là. Il ne me reste plus qu’à retrouver le mode d’emploi de la machine à laver, quoique je sache parfaitement m’en servir. Mais je n’aime pas égarer mes affaires.

Il paraît que Syd Barrett, qui est mort récemment, avait choisi de se retirer pour ne pas devenir une "rock star", et non pas pour des problèmes de drogue ou autres…

Ma grand-mère cueillait du tilleul dans la grande allée qui conduisait à l’hôpital psychiatrique.

]]>
2006-07-19T17:12:40+02:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/06/20-rectificatif Rectificatif J'ai réalisé après coup que j'ai écrit dans mon billet précédent que Love and Theft était sorti le 21 septembre 2001, alors que c'est le 11 septembre... Si c'est un lapsus, que peut-il signifier ? C'est la fin de l'été, une date tragique, elle aussi ? Je suis allé voir le docteur A***, je me demande si je ne vais pas le voir à cause de sa charmante secrétaire. Je me trouvais juste un peu fatigué après le déménagement, un bon prétexte, non ? J’ai réalisé après coup que j’ai écrit dans mon billet précédent que Love and Theft était sorti le 21 septembre 2001, alors que c’est le 11 septembre… Si c’est un lapsus, que peut-il signifier ? C’est la fin de l’été, une date tragique, elle aussi ?

Je suis allé voir le docteur A***, je me demande si je ne vais pas le voir à cause de sa charmante secrétaire. Je me trouvais juste un peu fatigué après le déménagement, un bon prétexte, non ?

]]>
2006-06-20T17:55:52+02:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/06/19-les-temps-modernes Les temps modernes Juin n'est pas une très bonne période pour emménager. Au Club, c'est le forcing avant les vacances, et puis il fait beau, il faut en profiter pour sortir. Enfin le principal est fait, du moment que je peux dormir, manger, me laver. C'est aussi pour moi la période des "premières fois" dans mon nouveau logement : mon premier repas, ma première douche (la douchette n'est pas terrible), mon premier CD écouté (des pièces pour violon de Bach), mon premier vinyle (Harvest de Neil Young), mon premier démarcheur à domicile ("Non merci je n'ai pas besoin de linge de maison"), etc. Je ne Juin n’est pas une très bonne période pour emménager. Au Club, c’est le forcing avant les vacances, et puis il fait beau, il faut en profiter pour sortir. Enfin le principal est fait, du moment que je peux dormir, manger, me laver.
C’est aussi pour moi la période des "premières fois" dans mon nouveau logement : mon premier repas, ma première douche (la douchette n’est pas terrible), mon premier CD écouté (des pièces pour violon de Bach), mon premier vinyle (Harvest de Neil Young), mon premier démarcheur à domicile ("Non merci je n’ai pas besoin de linge de maison"), etc.
Je ne retrouve pas : une paire de ciseaux, une pince à épiler, un peigne, une vis et deux rondelles pour monter ma table de cuisine. Des équerres de cassées (faire ça en plastique, aussi...). Mon Dieu, vivre dans le monde matériel !
Il y a pas mal de verdure autour, un petit centre commercial, une bonne ambiance générale apparemment. Je pense que je vais me plaire ici.

J’ai vu que Dylan allait sortir un nouveau disque le 28 août, il s’appellera "Modern Times". Quand je pense que je ne connais même pas "Love and Theft", pourtant sorti en 2001 ! (le 21 11 septembre...). Je suis toujours en retard, pour tout.

]]>
2006-06-19T17:26:00+02:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/06/09-professeur-tournesol Professeur Tournesol Déménagement effectué, un peu plus au Nord, merci. Il y avait un oiseau mort sur la pelouse, une espèce de corbeau, peut-être une corneille ? Maintenant il faut tout remonter, mais j'ai tout mon temps. D*** m'a bien aidé dans le déménagement, les autres étaient partis au festival Art Rock de St Brieux, ça tombait en même temps. Je ne vois toujours pas C. au Club, elle me manque je l'ai juste aperçue l'autre jour au Forum, elle était pressée. A bientôt. Déménagement effectué, un peu plus au Nord, merci. Il y avait un oiseau mort sur la pelouse, une espèce de corbeau, peut-être une corneille ?
Maintenant il faut tout remonter, mais j’ai tout mon temps. D*** m’a bien aidé dans le déménagement, les autres étaient partis au festival Art Rock de St Brieux, ça tombait en même temps.

Je ne vois toujours pas C. au Club, elle me manque je l’ai juste aperçue l’autre jour au Forum, elle était pressée.

A bientôt.

]]>
2006-06-09T17:54:44+02:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/05/18-rires Rires Comportement de gamin, cette envie de rougir à l'approche de ces filles qui riaient... J'ai encore fait le détour pour les éviter, décidément pas grand-chose de changé. Pas la bonne période en ce moment de toute façon, ce prochain déménagement me travaille sans doute, mais pas seulement... L'autre jour, ma mère a trouvé de vieux papiers dont des coupons de mandats que lui avait envoyé mon père. Il ne versait pas la pension alimentaire régulièrement, mais de temps en temps une petite somme... Il y avait aussi des bulletins de salaire de mon frère quand il a travaillé au Comportement de gamin, cette envie de rougir à l’approche de ces filles qui riaient… J’ai encore fait le détour pour les éviter, décidément pas grand-chose de changé. Pas la bonne période en ce moment de toute façon, ce prochain déménagement me travaille sans doute, mais pas seulement…

L’autre jour, ma mère a trouvé de vieux papiers dont des coupons de mandats que lui avait envoyé mon père. Il ne versait pas la pension alimentaire régulièrement, mais de temps en temps une petite somme… Il y avait aussi des bulletins de salaire de mon frère quand il a travaillé au début, avant qu’il ne tombe malade. Elle les a jetés, dommage, j’aurais bien aimé garder cela en souvenir.

Dans mon rêve cette nuit, mon ancien beau-père était déguisé en saucisse, comme d’habitude il n’avait pas l’air content de me voir et ne se sentait pas du tout ridicule, je me suis faufilé dans la salle de bains pour rire un bon coup.

Donc déménagement en vue, voulu mais un peu redouté apparemment. Laissons les choses se faire, à chaque jour suffit sa peine. Ce serait bien si je pouvais écrire un peu quand même.

]]>
2006-05-18T17:50:31+02:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/05/03-lecriture-ou-la-vie L'écriture ou la vie Écrire mon journal m'a beaucoup aidé à passer l'hiver. En fait, c'était ma principale motivation, et je dois avouer que j'ai quelquefois "arrangé" les faits une fois sur ma lancée. Je me suis souvent forcé à écrire, c'était presque une question de vie ou de mort. Maintenant que les beaux jours arrivent, je ne sais pas si je vais continuer. Mais quelquefois ça me manque, je ressens comme une frustration, des choses à raconter, une histoire, mon histoire. Cette nuit j'ai fait un rêve où il était question de généalogie. Une grande machine tournait très vite, comme un moulin à Écrire mon journal m’a beaucoup aidé à passer l’hiver. En fait, c’était ma principale motivation, et je dois avouer que j’ai quelquefois "arrangé" les faits une fois sur ma lancée. Je me suis souvent forcé à écrire, c’était presque une question de vie ou de mort. Maintenant que les beaux jours arrivent, je ne sais pas si je vais continuer. Mais quelquefois ça me manque, je ressens comme une frustration, des choses à raconter, une histoire, mon histoire.

Cette nuit j’ai fait un rêve où il était question de généalogie. Une grande machine tournait très vite, comme un moulin à prières, et je voyais mon nom inscrit sur une étiquette, comme formé par le défilement de milliers d’images. Il y avait avec moi ma mère et H*** (qui sont en ce moment parties en voyage), et je pensais à tous mes ancêtres qui sont maintenant morts. Cela me faisait penser à ma propre mort, et à la peur que j’en ai, due je pense au fait que je n’ai pas encore transmis la vie. La branche va t’elle se casser ?

Je me suis mis au "Sudoku" depuis un certain temps. J’ai l’impression qu’il y a une symbolique assez forte dans ce jeu. Dans certains cas, il faut trouver la faille, forcer les chiffres, et tenir compte de cases qui ne sont pas encore remplies. Mais une fois la barrière franchie, tout vient très facilement la plupart du temps.

Il paraît que Gérard Manset s’est décidé à faire de la scène. Cela devrait être intéressant.

]]>
2006-05-03T15:54:46+02:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/03/04-papa-was-a-rolling-stone Papa was a rolling stone Samedi 25 février. Un comble : j'ai failli me faire renverser par une voiture d'enfant ! Au détour d'une rue, une femme courait comme une folle en poussant une voiture d'enfant, elle voulait profiter du feu vert. J'ai juste eu le temps de m'arrêter, je ne marchais pas vite. D'accord elle venait de la droite, mais quand même ! Décidément, on n'est en sécurité nulle part... Si ta vie s'endort, risque-la ! (Jean Malrieu) Toujours mal à l'aise avec les images, j'ai raté dans mon avant-dernier écrit l'introduction d'une grenouille "météo", et aujourd'hui je me suis pris la tête Samedi 25 février.
Un comble : j’ai failli me faire renverser par une voiture d’enfant ! Au détour d’une rue, une femme courait comme une folle en poussant une voiture d’enfant, elle voulait profiter du feu vert. J’ai juste eu le temps de m’arrêter, je ne marchais pas vite. D’accord elle venait de la droite, mais quand même ! Décidément, on n’est en sécurité nulle part…

Si ta vie s’endort, risque-la ! (Jean Malrieu)

Toujours mal à l’aise avec les images, j’ai raté dans mon avant-dernier écrit l’introduction d’une grenouille "météo", et aujourd’hui je me suis pris la tête avec des photos numériques qui n’avaient pas la bonne résolution. Le nombre de pixels n’était pas au rendez-vous, il en manquait quelques milliers. Je crois que c’est plutôt à moi de prendre une bonne résolution… J’ai vu qu’on venait de découvrir (!) que les gens qui prennent des risques sont ceux qui réussissent le mieux et qui ont une plus grande espérance de vie…

Dimanche 26 février.
Encore des problèmes dans l’escalier ce week-end. Une cocotte-minute a failli exploser, ça sentait bien le cramé quand je me suis levé ! Au moins, ça a l’avantage de me faire rencontrer des voisins que d’habitude je ne vois presque jamais, surtout en hiver. Cette fois-ci nous en avons marre, nous avons décidé d’agir au plus haut niveau pour faire cesser toutes ces nuisances qui nous pourrissent la vie. Ce n’est pas de gaîté de cœur, mais quand il le faut…

Il n’y paraît pas, mais ça sent le printemps. Je le vois à certains signes, notamment les oiseaux qui commencent à s’affoler, ils se répondent de bosquet en bosquet, ça fait un joli effet stéréo. Ils ont l’air de vraiment se moquer du froid…

Lundi 27 février.
Rêve : Je vois mon père qui passe sur la route là-bas, mais je n’ai pas envie de le rencontrer. Malheureusement, il se rapproche de moi et me prend dans ses bras, me serre très fort. Je n’aime pas ça.
Je le revois assis sur le lit, je devais avoir 5 ou 6 ans, il tournait les pages d’un gros livre et me montrait des cartes de géographie, tu vois mon chéri c’est là que je vais aller, et puis là aussi, et encore là… J’étais très content, très fier de lui. Puis il est parti, j’attendais qu’il revienne, je grandissais il se passait plein de choses dans ma vie de temps en temps une jolie carte postale avec trois mots bons baisers à bientôt vraiment sympa papa j’espère que tout va bien pour toi moi ici on se moque pas mal de moi mais bon c’est la vie n’est-ce pas j’amasse pas mal de mousse.

]]>
2006-03-04T16:37:49+01:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/02/25-sur-les-routes Sur les routes Mercredi. Problèmes de connexion. Mais dans le fond est-ce que ça me dérange vraiment ? Puis-je vivre sans Internet ? Sans voiture, sans télé, sans ceci, sans cela ? N'est-ce pas une occasion de me confronter aux vrais problèmes, à la vraie vie (qui, comme chacun sait, est ailleurs) ? J'ai revu la personne qui m'avait emprunté 10 euros le 31 décembre. Je pensais qu'elle venait me les rendre; mais pas du tout. Au contraire, elle m'a fait comprendre qu'elle était encore dans le besoin, mais qu'elle m'invitait à son anniversaire je ne sais plus quand, alors que je la connais à Mercredi.
Problèmes de connexion. Mais dans le fond est-ce que ça me dérange vraiment ? Puis-je vivre sans Internet ? Sans voiture, sans télé, sans ceci, sans cela ? N’est-ce pas une occasion de me confronter aux vrais problèmes, à la vraie vie (qui, comme chacun sait, est ailleurs) ?

J’ai revu la personne qui m’avait emprunté 10 euros le 31 décembre. Je pensais qu’elle venait me les rendre; mais pas du tout. Au contraire, elle m’a fait comprendre qu’elle était encore dans le besoin, mais qu’elle m’invitait à son anniversaire je ne sais plus quand, alors que je la connais à peine. J’ai poliment refusé l’invitation ("je suis pris ce jour-là" par je ne sais trop quoi...), et lui ai dit que je ne pouvais décidément pas faire plus, n’étant pas très fortuné. Elle n’a pas insisté et elle est partie. J’ai l’impression que je ne verrai pas de si tôt mes 10 euros… Mais je ne me fais pas de soucis, ni pour elle, ni pour moi.

Jeudi.
Je suis réellement obsédé par L. Elle m’a peut-être jeté un sort, elle aussi ? Je ne la revois plus souvent maintenant, mais j’en garde vraiment un souvenir brûlant, et quand ça ne va pas, il me suffit de penser à elle pour que tout me sourie… J’écris sur elle par ailleurs, je lui écris et ça me fait vraiment plaisir, j’ai l’impression qu’elle est toujours près de moi avec son bras autour de mon cou. Bien qu’elle soit très loin, je m’arrange pour abolir la distance, et je suis bien. En fait, il se passe la même chose qu’avec mon père quand il est parti. Je me rends compte que je vis surtout avec des absents, par nécessité ou par confort.

Vendredi.
Fin février. Une petite pensée pour les Arméniens de l’Affiche Rouge. Sans oublier bien sûr tous les autres, jusqu’à aujourd’hui…

Un grand soleil d’hiver éclaire la colline
Que la nature est belle et que le cœur me fend...

Ma mère m’a parlé aujourd’hui d’un oncle à elle que je n’ai pas connu. Il ressemblait au joueur d’orgue de barbarie qui passait à la télé, et il avait lui-même un petit manège (comme celui que j’ai vu l’autre jour chez Leclerc ?) qu’il trimballait sur les routes, en compagnie de sa femme et de ma grand-mère. C’est comme ça que ma grand-mère a connu mon grand-père, loin de chez elle. Je m’aperçois que pas mal de mes ancêtres étaient finalement de bons voyageurs, presque des saltimbanques, je devrais peut-être m’en souvenir plus souvent.

]]>
2006-02-25T16:57:59+01:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/02/22-la-grenouille-de-la-paix La grenouille de la paix Dimanche. Hier soir, il y a encore eu du bruit dans l'escalier. Cette fois-ci, j'ai piqué un coup de sang et je suis monté dire leur fait aux personnes responsables de ce vacarme. J'étais tellement énervé que j'avais du mal à parler. Enfin, ça a porté ses fruits, et je me suis calmé en mangeant (c'était l'heure) tout en écoutant quelques bons petits grands blues de Hendrix et Gallagher. N'empêche, j'ai mal dormi cette nuit, je n'arrivais pas à bien digérer mon repas. J'ai appelé mon frère et il est effectivement venu me voir en rêve, il était question aussi d'une autre Dimanche.
Hier soir, il y a encore eu du bruit dans l’escalier. Cette fois-ci, j’ai piqué un coup de sang et je suis monté dire leur fait aux personnes responsables de ce vacarme. J’étais tellement énervé que j’avais du mal à parler. Enfin, ça a porté ses fruits, et je me suis calmé en mangeant (c’était l’heure) tout en écoutant quelques bons petits grands blues de Hendrix et Gallagher. N’empêche, j’ai mal dormi cette nuit, je n’arrivais pas à bien digérer mon repas. J’ai appelé mon frère et il est effectivement venu me voir en rêve, il était question aussi d’une autre personne de la fratrie, peut-être notre demi-sœur, ou bien la sœur que j’aurais voulu avoir…

Pas mal de rêves de mort en ce moment. Plutôt désagréable mais signifiant sûrement quelque chose.

Lundi.
Dans Un Beau Ténébreux, l’orchestre jouait Stormy Weather :

Stormy weather
Since my gal and I ain’t together
Keeps rainin' all the time...

Tempête sur ma vie. Mais il faut voir le bon côté des choses, voyons ! Le vent chasse la pollution, la pluie remplit les réserves pour cet été, le froid revigore, et en y regardant bien le spectacle est plutôt impressionnant ! La nature nous incite encore à plus d’humilité, elle ne connaît pas les frontières, comme la grippe aviaire, le nuage de Tchernobyl et mon amour pour toi…

Mardi.
Quand même, ils auraient pu jouer plutôt Summertime !

C’est l’été, la vie est belle
Ton papa est riche, ta maman est si jolie
Alors ne pleure pas, petit enfant.
Un beau matin, tu t’envoleras
Tu prendras ton essor dans le ciel
Mais d’ici là ne crains rien, petit enfant
Car ton papa et ta maman sont à tes côtés.

A la boulangerie, la radio marchait. Comme d’habitude c’était R. Nostalgie, Your Song d’Elton John passait. En sortant, je me suis dit qu’encore une fois je n’en voulais pas après tout, pourquoi nous impose t-on dans presque tous les lieux publics maintenant de la musique ? Et le droit au silence, alors ? Après, ne nous étonnons pas que certaines personnes s’expriment avec des chansons…

]]>
2006-02-22T09:36:35+01:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/02/18-la-est-la-question Là est la question Jeudi. Le vent s'est levé, il apporte la pluie et surtout fait entrer le froid chez moi. Dans ces cas-là, je bouffe. Je prends des calories, je ne suis pas sûr que ça fasse réellement de l'effet, c'est psychologique sans doute, mais j'ai l'impression d'avoir moins froid quand même. Et puis j'ai beau manger n'importe quoi, ça ne me fait pas grossir du tout, je reste longiligne au possible, ce qui fait enrager mes copines, devant lesquelles je prends un plaisir presque sadique à manger toutes sortes de confiseries ou gâteaux... Vendredi. Aujourd'hui réunion pour la préparation du Jeudi.
Le vent s’est levé, il apporte la pluie et surtout fait entrer le froid chez moi. Dans ces cas-là, je bouffe. Je prends des calories, je ne suis pas sûr que ça fasse réellement de l’effet, c’est psychologique sans doute, mais j’ai l’impression d’avoir moins froid quand même. Et puis j’ai beau manger n’importe quoi, ça ne me fait pas grossir du tout, je reste longiligne au possible, ce qui fait enrager mes copines, devant lesquelles je prends un plaisir presque sadique à manger toutes sortes de confiseries ou gâteaux…

Vendredi.
Aujourd’hui réunion pour la préparation du Carnaval. On m’a demandé en quoi je me déguiserai, j’ai répondu en King Kong. Je n’ai plus qu’à trouver le déguisement, ou régresser de quelques millions d’années… Ça se passait au Centre social, qui est au pied de l’immeuble où je venais passer mes vacances avec mon cousin et ma cousine. C’est avec elle que j’ai connu mes premiers émois amoureux, je n’ai jamais retrouvé ce genre de sensations depuis… Une fille du CATTP d’à-côté m’a demandé si j’étais le Président du Club ! Je lui ai répondu non, pas encore…

Samedi.
Ça fait quelque temps maintenant que j’ai entrepris de faire un journal sur Internet. Au départ, je voulais faire un blog, mais ça m’a paru difficile vu que l’informatique n’est pas tellement mon fort. Je me suis donc rabattu sur un site qui s’appelle "Journal en ligne", et qui est une communauté de diaristes assez facile d’accès… J’ai choisi de mettre mon journal public car j’ai pensé que ça pouvait intéresser des gens et aussi j’ai remarqué que ça me motivait d’une certaine façon.
Ce qui me gêne un peu, c’est quand même la contradiction que je vois à rédiger des écrits personnels, et même intimes, tout en les faisant partager à d’autres personnes. Il y a des forums, normal pour une communauté, mais je pense qu’on ne devrait y parler que de la forme et non du fond (contenu) des journaux. Sinon, c’est autre chose : demande plus ou moins formulée, courrier du cœur, propagande, etc. et je pense qu’il y a d’autres sites pour ça.
D’un autre côté, je me rends bien compte que cette gêne provient encore une fois de ma difficulté à entrer en relation avec les autres, et d’un manque de confiance en moi. Il serait sans doute intéressant pour moi de persévérer quand même.
Alors, être ou ne pas être membre d’une communauté de diaristes ?

]]>
2006-02-18T22:28:51+01:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/02/15-1932 1932 Lundi. A la Poste, on m'a demandé une pièce d'identité. Je me suis aperçu que je n'avais pas ma carte d'identité. J'ai d'abord paniqué, je me suis dit zut je l'ai perdue, il va falloir que je la fasse refaire, etc., puis je me suis dit que ce n'était pas si grave que ça, et que finalement je préfèrerais retrouver mon identité plutôt que ma carte du même nom... En fait, comme je m'en doutais, elle était juste restée en rade lors d'un changement de manteau. Mardi. Rêve érotique avec H. Elle était quasiment rasée, elle qui a les cheveux si longs, mais je la trouvais bien Lundi.
A la Poste, on m’a demandé une pièce d’identité. Je me suis aperçu que je n’avais pas ma carte d’identité. J’ai d’abord paniqué, je me suis dit zut je l’ai perdue, il va falloir que je la fasse refaire, etc., puis je me suis dit que ce n’était pas si grave que ça, et que finalement je préfèrerais retrouver mon identité plutôt que ma carte du même nom… En fait, comme je m’en doutais, elle était juste restée en rade lors d’un changement de manteau.

Mardi.
Rêve érotique avec H. Elle était quasiment rasée, elle qui a les cheveux si longs, mais je la trouvais bien comme ça aussi. Ça la faisait ressembler à Sinnead O’Connor. Elle était habillée de bleu clair et je me vois en train de l’enlacer dans un endroit qui pouvait être un bureau, ou bien une pièce dans la maison de ma cousine.

Décidément, j’ai trouvé que ma mère avait mauvaise mine aujourd’hui. Je m’inquiète un peu, d’autant qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans ses dernières analyses. D’après le médecin, ce serait une histoire de "marqueur". J’ai regardé sur Internet, effectivement c’est une chose qui pourrait avoir un rapport avec le cancer… En principe, elle a un médicament contre la récidive, et les autres examens sont bons, mais je crois qu’il faut quand même se méfier. Le problème, c’est qu’elle attend qu’on l’alerte éventuellement (toujours cette passivité...), et ce n’est pas à moi d’agir à sa place, je ne peux que le lui suggérer.

Mercredi.
J’ai aperçu ma voisine F. dans le tram. Elle m’a jeté un regard noir, sans me dire bonjour. Et c’est elle qui m’a reproché l’autre jour de ne pas dire bonjour ! Il paraît aussi que je ne vis pas comme il faut, que je reste trop chez moi et que je ne commerce pas assez avec les voisins… Sur le coup, je lui ai répondu que je vivais comme je voulais, de quoi je me mêle, etc., mais tout bien réfléchi elle n’a sans doute pas tout à fait tort. Je sais à peu près où j’en suis, à quoi m’en tenir, mais ça fait du bien finalement de se faire secouer comme ça de temps en temps…

On parle en ce moment d’ectogenèse, c’est-à-dire la gestation d’un enfant hors du corps maternel. Aldous Huxley avait prédit ça en 1932 dans son roman Le Meilleur des Mondes...

]]>
2006-02-15T22:08:10+01:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/02/12-parle-dis-quelque-chose Parle, dis quelque chose Vendredi. Impressionné par la prestation de Judith Magre à la télé ce midi. A 79 ans (elle ne les fait vraiment pas), quelle vitalité, quelle impertinence et quelle classe ! Même sa voix un peu masculine ne parvient pas à rompre le charme, au contraire cela lui donne une autorité, une présence indéfinissables... Dans ces cas-là, je me dis que j'aurais bien voulu avoir cette personne comme mère, comme amante, comme amie, comme tout. Samedi. 11 février. J'ai retenu cette date, je ne sais trop pourquoi, c'était il y a bien des années maintenant. Je n'allais pas bien, j'étais Vendredi.
Impressionné par la prestation de Judith Magre à la télé ce midi. A 79 ans (elle ne les fait vraiment pas), quelle vitalité, quelle impertinence et quelle classe ! Même sa voix un peu masculine ne parvient pas à rompre le charme, au contraire cela lui donne une autorité, une présence indéfinissables… Dans ces cas-là, je me dis que j’aurais bien voulu avoir cette personne comme mère, comme amante, comme amie, comme tout.

Samedi.
11 février. J’ai retenu cette date, je ne sais trop pourquoi, c’était il y a bien des années maintenant. Je n’allais pas bien, j’étais chez ma grand-mère, celle qui était mélancolique. Elle a vu que quelque chose n’allait pas chez moi, et me l’a fait remarquer. Elle insistait, ce n’était pas dans ses habitudes, et moi j’étais tout déstabilisé, je ne savais pas quoi dire. Elle a fini par me dire : "Tu es amoureux, hein ?" J’ai répondu non.

Je vois souvent cette fille faire des courses avec sa mère, je trouve qu’elle me ressemble un peu, elle me dit quelque chose. Je sais que son père est mort aussi, elle a dû se rapprocher de sa mère, une famille toute simple, comme la mienne. Du peuple. Serais-je encore une fois en train de tomber amoureux ?

Dimanche.
La lune est presque pleine.

Ouais… Tomber amoureux sans connaître la personne, c’est ridicule… Le coup de foudre ? Tout juste bon à déclencher des orages… C’est ce qui est arrivé apparemment à mes parents, et ça ne leur a pas vraiment réussi. En même temps, c’est ce qui a fait que je suis là, en train d’écrire ces lignes… C’est l’écrivain Daniel Boulanger je crois qui fait dire à l’un de ses personnages, s’adressant à ses parents : "Je vous remercie de m’avoir donné la vie"... Je n’en suis pas encore là, mais pourquoi pas un jour ?

]]>
2006-02-12T21:53:16+01:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/02/09-il-faut-tenter-de-vivre Il faut tenter de vivre Mardi. Cette peur qui me gagne quand je Te vois, ce besoin de Te parler qui ne peut aboutir. Manque de confiance. Voilà : retrouver une certaine foi, pas facile à définir, ce qui permet d'avancer sans peur, d'affronter l'inconnu, avoir confiance dans ce qui arrivera quoi qu'il arrive... Renaître ? Mercredi. Problèmes, notamment au Club et dans mon escalier (bruit, tapage nocturne...). Encore une fois, tout semble arriver en même temps et me submerger. Essayer de prendre du recul, s'abstraire tout en gardant le contact. Pas évident. La responsabilité d'alerter ou non les services Mardi.
Cette peur qui me gagne quand je Te vois, ce besoin de Te parler qui ne peut aboutir. Manque de confiance. Voilà : retrouver une certaine foi, pas facile à définir, ce qui permet d’avancer sans peur, d’affronter l’inconnu, avoir confiance dans ce qui arrivera quoi qu’il arrive… Renaître ?

Mercredi.
Problèmes, notamment au Club et dans mon escalier (bruit, tapage nocturne...). Encore une fois, tout semble arriver en même temps et me submerger. Essayer de prendre du recul, s’abstraire tout en gardant le contact. Pas évident. La responsabilité d’alerter ou non les services sociaux concernant le gosse des voisins. Ça ne me regarde pas ? En même temps, j’ai du mal à supporter qu’on puisse laisser vivre un gosse dans ces conditions. Leur dire que c’est la dernière des lâchetés de lui faire subir ça. Et les représailles si je le fais ?

Jeudi.
Besoin d’aller au cimetière pour une tombe qui s’affaisse. Une femme poussait sa bicyclette entre les allées. Quelques gouttes froides se sont mises à tomber. Le cimetière n’est pas marin, il descend mais au bout c’est la Maison de l’Enfance. Tout autour, c’est la vie… Au fond, un lieu de promenade comme un autre, calme, étendu, zen ?

]]>
2006-02-09T23:10:00+01:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/02/06-les-chevaux-sauvages-nont-pas Les chevaux sauvages n'ont pas pu m'emporter Samedi. Entendu une réflexion intéressante hier : la croix comme étant un symbole du carrefour, du lieu de la rencontre, de l'échange ; c'est la première fois que j'étais amené à l'envisager de cette façon. Jusque là la croix était pour moi la représentation traditionnelle de la passion (souffrance) du Christ et par là même quelque chose que je ne pouvais supporter, mais que bon nombre de personnes vous infligent en la portant autour du cou en plus ou moins grand... En même temps, je ne sais pas si je pourrai arriver à intégrer tout à fait cette nouvelle interprétation, Samedi.
Entendu une réflexion intéressante hier : la croix comme étant un symbole du carrefour, du lieu de la rencontre, de l’échange ; c’est la première fois que j’étais amené à l’envisager de cette façon. Jusque là la croix était pour moi la représentation traditionnelle de la passion (souffrance) du Christ et par là même quelque chose que je ne pouvais supporter, mais que bon nombre de personnes vous infligent en la portant autour du cou en plus ou moins grand… En même temps, je ne sais pas si je pourrai arriver à intégrer tout à fait cette nouvelle interprétation, qui me plaît tout de même beaucoup plus.

Dimanche.
Dans la nuit vers 3 heures, bruits divers (voix, moteurs, eau...), sans doute un incendie dans un escalier à côté. Dans la tête : "Since I’ve been loving you" de Led Zeppelin (J’ai dû être le meilleur, le meilleur des imbéciles, depuis que je t’aime...). J’ai fini une grille de mots croisés en attendant que le calme revienne. Puis je me suis rendormi, et j’ai vu en rêve Mick Jagger qui commençait à chanter Wild Horses : "Childhood living is easy to do..." (à rapprocher de : "L’enfance est un paradis" ?). Chanson poignante au possible, une de leurs meilleures sans doute, bien que je n’appréhende pas bien toutes les paroles.

Toujours ces bandes d’oiseaux dans le soleil couchant, sans doute des étourneaux, des milliers sans doute qui forment un nuage tantôt gris clair, tantôt carrément noir selon leur position je pense. Le nuage oscille dans le ciel au-dessus du même point, je m’imagine être l’un de ces oiseaux, appartenir au groupe sans me poser de questions, suivre les autres sans chercher ce que ça signifie. Peut-être font-ils ça pour moi, moi seul ? Un spectacle de la nature, une parade du soir pour me montrer autre chose...

Lundi.
Je suis allé à la CAF régler un problème d’aide au logement qui m’avait été signalé par une lettre absolument froide, quasiment kafkaïenne, avec de petites phrases sèches et sans formule de politesse. Pas de doute, rien ne vaut le contact direct, j’ai été reçu par un monsieur charmant qui s’est empressé de voir ce qui n’allait pas. On nous rabâche qu’il faut du lien social, et on fait tout pour empêcher les contacts. Le banquier ne veut plus vous voir, débrouillez-vous avec l’appareil, bientôt il n’y aura plus de caissières dans les magasins, vous vous rendez compte ! Il faut gagner du temps, oui, mais évitons de perdre de la vie…

J’ai croisé T. ce midi, ça faisait longtemps que je l’avais vue. Nous nous sommes dit bonjour, sans nous arrêter pour discuter, j’ai pensé qu’elle était pressée, elle a dû penser la même chose de moi. Elle est timide, je suis timide, nous sommes timides…

]]>
2006-02-06T19:48:55+01:00
https://daniel7.journalintime.com/2006/02/03-jentends-etre-ailleurs J'entends être ailleurs Mercredi. Depuis quelque temps je garde un classeur ouvert sur ma table, c'est un poème d'Aragon qui s'appelle "J'entends j'entends". De temps en temps, je jette un coup d'œil sur des strophes au hasard et quelquefois je me dis c'est ça c'est ça c'est ça. La beauté : ici celle des mots, mais il y en a plein d'autres, d'autres formes de beauté aussi, et comme j'ai toujours cette tendance à traduire en anglais, il me vient ces paroles des Moody Blues : "Beauty I've always missed". La beauté qui m'a toujours manqué... Il me suffirait peut-être de savoir regarder la beauté des Mercredi.
Depuis quelque temps je garde un classeur ouvert sur ma table, c’est un poème d’Aragon qui s’appelle "J’entends j’entends". De temps en temps, je jette un coup d'œil sur des strophes au hasard et quelquefois je me dis c’est ça c’est ça c’est ça. La beauté : ici celle des mots, mais il y en a plein d’autres, d’autres formes de beauté aussi, et comme j’ai toujours cette tendance à traduire en anglais, il me vient ces paroles des Moody Blues : "Beauty I’ve always missed". La beauté qui m’a toujours manqué... Il me suffirait peut-être de savoir regarder la beauté des choses et des êtres ?

Jeudi.
If you listen de Françoise Hardy. Si tu écoutes, tu peux entendre mon amour pour toi grandir...

Encore une réunion où l’on a failli me faire rougir… Je note qu’encore une fois cela venait d’une femme… (et laquelle !). Évidemment, je dois reconnaître que je le provoque un peu, j’ai du mal à m’en empêcher. J’aimerais bien régler une fois pour toutes ces problèmes avec les femmes, pourtant je ne pense pas être misogyne malgré mes "Encore une femme, évidemment !" assez fréquents… Je pense qu’encore une fois cela vient de loin, du côté de mon enfance plutôt désertée de présence masculine…

Il y avait une manif ce matin en ville, c’était beau tous ces drapeaux multicolores…

Vendredi.
Encore une réunion au Club ! Avec le fameux tour de table où chacun doit se présenter… Dire qui je suis, facile à dire ! Je pense toujours à la chanson de Balavoine : "Je m’présente, je m’appelle Henry...". Il y en a qui en rajoute des tonnes, je suis ceci, je fais cela, je pense que… avant même que la discussion commence. Moi le plus souvent je me demande ce que je fais là, cette impression de ne jamais être à la bonne place, au bon moment, avec des gens qui me semblent étrangers. Et pourtant je me dis que si je suis là c’est qu’il y a une bonne raison, à moi de la trouver. La fuite ne serait pas une solution.

Cette ville où j’ai été conçu, et où mon père est mort. Des notes de musique qui volent. Un trou béant.

]]>
2006-02-03T22:29:39+01:00